Vang Vieng

Pas énormément de neuf aujourd’hui; on a beaucoup roulé ce matin. On a quand même eu l’occasion de se dégourdir les jambes (« Vous voyez le pont? Je vous dépose et je vous reprends à l’autre bout! OK? » et nous, on fait ça :D) et de voir un village traversé par la route qui ne vend exclusivement (ou presque) que du poisson.

Vue d'un pont depuis le pont

Vue d'un pont depuis le pont

Poisson séché, fumé, en saumure...

Poisson séché, fumé, en saumure...

"Presque", qu'on a dit ;-)

"Presque", qu'on a dit 😉

Comment ça il est pas frais mon poisson? (pour Marc)

Comment ça il est pas frais mon poisson? (pour Marc)

Nous sommes arrivés à Vang Vieng vers 13h. Le temps de manger à l’aise, nous n’avions plus envie de bouger mais plutôt de paresser à la piscine de l’hôtel. D’autant plus que Vang Vieng n’est pas du tout comme on imaginait le Laos: ce serait plutôt Koh Samui (île dans le sud de la Thaïlande fréquentée par les fêtards). Et , de fait, plein de touristes occidentaux, bronzés, jeunes, fêtards qui n’attendent qu’une chose: le soir pour boire, danser, chanter au karaoké et tomber mort saoul… enfin, il parait! Là, il est 18h; on vous confirmera demain. Mais on en a déjà vu et surtout entendu beaucoup… Le long de la rivière (qu’il semble de bon aloi de descendre en kayak, en bouée ou en pirogue), il y a plein de « bars » (en fait, des cabanes) avec des sonos tonitruantes. Nous avons pris notre repas du midi dans un resto « organic » (bio in french); notre plaisir et celui des autres convives a été fortement contrarié par le bruit des deux « bars » situés sur l’autre rive; il paraît qu’il y a deux ans encore, c’y était le paradis.

Cet "organic" resto est le seul qu'on connaisse à vendre des feuilles de mûriers sous forme de tempura... avec du miel (Marc, encore pour toi)

Cet "organic" resto est le seul qu'on connaisse à vendre des feuilles de mûriers sous forme de tempura... avec du miel (Marc, encore pour toi)

Un des deux "bars" en face du resto :-(

Un des deux "bars" en face du resto 🙁

La vue... de l'autre côté

La vue... de l'autre côté

 

 

Le petit pont... de bois

Le petit pont... de bois

Sinon, la particularité du lieu est son paysage karstique qui ne peut pas nous empêcher de penser à la baie d’Ha Long ou à Guilin (voir nos précédents blogs). Il est aussi traversé de grottes aux contours magnifiques et changeants et il est aussi possible de faire de l’escalade (par une chaleur pareille, vous êtes dingues ou quoi?). En fin de soirée, vous pouvez aussi y faire le… non, de la montgolfière et survoler la rivière en admirant le coucher du soleil.

Vue depuis la terrasse de l'hôtel

Vue depuis la terrasse de l'hôtel

...

...

Bref, tout ce qu’on aime… Pourquoi être venus ici nous demanderez-vous? C’est sur le chemin de l’énigmatique Plaine des Jarres, à Phonsavanh… et il nous reste encore 7 à 8 heures de route, demain :-/

Sur ce, on vous laisse; on va aller quérir notre pitance et peut-être aller se vautrer dans un TV-bar (paillasses « confortables » toutes tournées vers un écran de télé) avant d’aller nous bourrer la gu… et se faire plein de  nouveaux copains. Non, c’est pour rire 😉

Ce contenu a été publié dans VangVieng, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Vang Vieng

  1. Yves dit :

    Vue d’un pont depuis le pont

    Et pour que notre édification soit complète… c’est le pont de la rivière quoi? Ou simplement le pont de la rivière, quoi…

  2. DUF dit :

    Le Vang Vieng ? Té c’est le Mistralle peuchère !

  3. Ben dit :

    @Yves: excellente question, je e promets d’y réfléchir d’ici le prochain blog.
    @DUF: à moing que ce ne soit la Tramontane, pitchoune!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *