Xieng Khouang, la région de Ponsavanh

Ce matin, ciel brumeux… hum!

Brume matinale

Brume matinale

Cela n’empêchera pas les laos d’aller rendre hommage au temple et demander santé, argent et félicité en retour au Bouddha. Toute la ville se rue donc dans les temples afin d’y faire des offrandes (nourriture et argent, entre autres) aux moines.

Arrivée au temple pour le premier jour du Nouvel an

Arrivée au temple pour le premier jour du Nouvel an

Les dons de nourriture, de boissons et de billets de banque, c'est par là...

Les dons de nourriture, de boissons et de billets de banque, c'est par là...

Le jeté de piécettes dans les urnes, c'est par ici...

Le jeté de piécettes dans les urnes, c'est par ici...

On a accordé beaucoup d'importance à notre tenue, particulièrement aujourd'hui...

On a accordé beaucoup d'importance à notre tenue, particulièrement aujourd'hui...

J'aime bien cette fille qui accoudée à la mobylette; ne serait-elle pas un peu trop agée pour moi?

J'aime bien cette fille qui est accoudée à la mobylette; ne serait-elle pas un peu trop âgée pour moi?

Une petite photo souvenir devant le temple; Bonne année 2554!

Une petite photo souvenir devant le temple; Bonne année 2554!

Les bonzes ont fort à faire aujourd'hui; ils courent dans tous les sens...

Les bonzes ont fort à faire aujourd'hui; ils courent dans tous les sens...

Cette photo a été prise par Marie; je ne comprends pas ce qu'elle lui trouve =8-D

Cette photo a été prise par Marie; je ne comprends pas ce qu'elle lui trouve =8-D

Après la visite au temple, nous avons donc pris la direction du premier site des plaines des jarres. Quelques photos des jarres seulement car il est assez difficile de rendre des jarres « sexy ». Une des habitudes ici, pour les laos, est de se faire tirer le portrait par un photographe et d’imprimer immédiatement la photo, puis de la mettre sous cadre pour pouvoir l’accrocher ou le poser en rentrant. Les photographes ont installé leur imprimante dans des petites boites en bois sur le site ; on en a vu d’autres qui la portaient en bandoulière. Astucieux !

L'énigmatique (et fantômatique) plaine des jarres

L'énigmatique (et fantômatique) plaine des jarres

 

 

Site 1 des Plaines des Jarres

Site 1 des Plaines des Jarres

Votre photo imprimée et encadrée en 5 minutes... allez, 15!

Votre photo imprimée et encadrée en 5 minutes... allez, 15!

Mmmmmmmmh! Sexy...

Mmmmmmmmh! Sexy...

Sur le site n°1, une grotte qui a probablement servi de refuge durant la guerre

Sur le site n°1, une grotte qui a probablement servi de refuge durant la guerre

Nous demandons à Christophe de nous conduire en suite vers un autre site, dont le paysage aux alentours vaut, parait-il, la peine. Sur le chemin (car il ne s’agit maintenant plus de route), nous avons l’occasion de prendre l’un ou l’autre cliché…

Un temple de campagne

Un temple de campagne

Surprise en train de se coiffer

Surprise en train de se coiffer

La route pour se rendre au site n°2 des plaines des jarres

La route pour se rendre au site n°2 des plaines des jarres

Normalement, on roule à droite mais là... c'est plutôt du slalom entre les trous et les ornières

Normalement, on roule à droite mais là... c'est plutôt du slalom entre les trous et les ornières

Site n°2 des plaines des jarres. Le paysage doit effectivement être très beau quand les rizières sont sous eau :-/

Site n°2 des plaines des jarres. Le paysage doit effectivement être très beau quand les rizières sont sous eau :-/

Qu'est-ce que je disais à la photo précédente, hein?

Qu'est-ce que je disais à la photo précédente, hein?

Vous vous demandez sûrement à quoi servent toutes ces jarres, probablement deux fois millénaires, éparpillées ainsi dans le paysage. Non? Passez alors au paragraphe suivant… Oui? Nous aussi! Plusieurs hypothèses circulent: jarres à vin ou alcool (mais pourquoi à ces endroits?), sépultures (pas le moindre ossement retrouvé), cachette au trésor (quelques menus objets retrouvé dans l’une d’elle qui avait encore un couvercle). Bref, c’est un peu leur Carnac (n’est-ce pas Jean-Claude?)

Nous nous dirigeons ensuite vers un village dont la spécialité est la confection de cuillères en alu et autre métaux récupérés des douilles et munitions laissées dans les champs par la guerre qui a eu lieu de ‘64 à ’73.

Le matériau de base (14000 kips le kilo; 20 cuillères à env. 2000 kips/pièce)

Le matériau de base (14000 kips le kilo > 20 cuillères à env. 2000 kips/pièce)

Le four (et Christophe à l'avant-plan)

Le four (et Christophe à l'avant-plan)

D'autres touristes, par notre présence alertés, entamèrent la discute avec Maître Christophe

D'autres touristes, par notre présence alertés, entamèrent la discute avec Maître Christophe

Les moules

Les moules

Il était ensuite (grand) temps de prendre notre repas, dans un très agréable petit resto au bord d’un petit lac. En le quittant, nous sommes allés dans un autre temple pour y assister à l’ondoiement du Bouddha ; les fidèles viennent « doucher » Bouddha pour s’attirer ses bonnes grâces et lui demander d’exaucer quelque vœu.

Excellent, leur poulet au chili ;)

Excellent, leur poulet au chili 😉

Un petit marché? Allez, oué... un petit marché!

Un petit marché? Allez, oué... un petit marché!

D'abord la révérence

D'abord la révérence

puis l'ondoiement

puis l'ondoiement

La tête de la gouttière qui a du servir, plus tôt dans l'après midi, à laver les bouddhas

La tête de la gouttière qui a du servir, plus tôt dans l'après midi, à laver les bouddhas

Peu de monde dans ce temple mais les moines sont là et veillent à ce que tout se passe ben

Peu de monde dans ce temple mais les moines sont là et veillent à ce que tout se passe ben

Hapinouwyiii

Hapinouwyiii

Sur le chemin du retour vers l’hôtel, des jeunes gens se tiennent sur le bord de la route et aspergent parfois copieusement tous ceux qui peuvent être mouillés (piétons, cyclistes, motards, etc.) ; on se demande comment il n’y a pas plus d’accidents. De plus, depuis ce midi, la Beerlao coule à flots et on voit que certains n’ont plus les idées claires 😉 Il va sans dire que nous avons évidemment eu droit à nos petites douches aussi 🙂

 

Ce contenu a été publié dans Phonsavanh. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Xieng Khouang, la région de Ponsavanh

  1. DUF dit :

    Merci pour cette riche journée.
    Vraiment mystérieuses toutes ces jarres, et pourtant l’explication est sans doute triviale. Les âmes des morts doivent se bidonner (lol) en entendant des gugusses émettre les hypothèses les plus folles.
    D’autres photos valent vraiment la peine. Par exemple, le touriste qui parle à Christophe, sa tête me dit quelque chose. Enfin c’est pas très important.
    Non le plus émouvant dans ce reportage, c’est évidemment de voir ce qu’ils font avec leurs douilles. Recyclage d’un passé sombre, message d’espoir. Il paraît qu’ils peignent ces cuillères en jaune, vert, bleu, rouge vif… Un arc-en-ciel pour exorciser cette guerre.
    Et pour ceux que la couleur dans les douilles fait grimacer, il reste évidemment les modèles en métal.

  2. Ben dit :

    Merci… I got this one 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *