Backstage

Ici, comme d’hab, les éléments pratiques de l’organisation et de la vie du voyage…

Vols:
– Vol ZYR-CDG-BKK-VTE / HKG-CDG-ZYR: Air France, 1160,50€/pax, acheté à l’agence de la gare du Midi (excellent service, pré-réservation gratuite pendant plusieurs mois et moins cher qu’en ligne);
– Vol VTE-REP: Lao Airlines, $255 (env. 195€/pax);
– Vol REP-KUL-HKG: Air Asia, $95+445 MYR (env. 180€/pax).

Guides:
– Laos: Christophe KITTIRATH, $130/jour;
– Angkor: Ay Pharinin, 35 USD + 30 pour le chauffeur (merci Luc et Cath)

Aspects pratiques:
Au moment d’écrire ces lignes: 1EUR = 1,40 USD ; 1 EUR = 11000 Kips; 1USD = 8000 Kips; 1 EUR = 11 HKD.
1 Beerlao 63cl = 10000 Kips
1 petite bouteille d’eau = 2000 Kips
1 repas pour 2 avec boissons = 100000 Kips (soit moins de 10 EUR)
Les entrées de sites: entre 3000 et 10000 Kips
1 bracelet « en argent » = 50000 à 60000 Kips
1 kg de fruits = 25000 Kips
1 délicieux ananas bien sucré et découpé devant vous au marché de Phonsavanh = 5000 Kips
Les toilettes payantes = 1000 Kips
Aéroport Subarnavumhi (BKK) : attention, si vous envisagez de sortir de l’aéroport et d’y revenir très vite (dans le courant de la journée par exemple), penser qu’il faudra s’acquitter de la taxe d’aéroport de 700 THB/pers, soit 17 EUR.
Angkor Beer : 3 à 4 USD
Un bon resto pour 2: 25 USD
Un t-shirt en « coton » : 2 USD
Une soirée spectacle de danse khmère avec buffet : 12 USD/pax
Un pass 3 jours pour les sites d’Angkor : 40 USD/pax
Un timbre pour la Belgique depuis Angkor : 3000 riels, soit environ 0,60 EUR
Une belle carte postale : 1 USD
Dix moins belles : 1 USD
Une bonne bouffe dans un resto bien chinois à HKG: 246 HKD

Hôtels:
Novotel Subarnavumhi : 5400 THB (128 EUR) pour la journée pour une chambre de deux.
Leuxay à Vientiane : 80 USD
Vansana à Vang Vieng : 400000 kips (environ 37 EUR)
Anoulack Khen Lao: 45 USD
Villa Nagara: 65 à 100 USD (selon que c’est Nouvel An ou pas 😉
Harbour Grand Hong Kong: env. 2000 HKD

Laisser un commentaire

Laos 2011

Ouverture du blog de notre voyage au Laos, à Pâques 2011.

Nous partons le 9 avril et revenons le 24. Départ de Bruxelles-Midi [Air France] vers Vientiane (capitale du Laos). Luang Prabang (ville du nord du Laos) par la route avec un chauffeur local francophone. Vers Siem Reap (Angkor) en avion; sur place, chauffeur et guide. Fin du voyage à Hong-Kong, en avion [Air Asia] via Kuala Lumpur. Retour.

Drapeau lao

Drapeau lao

Voici comment Wikipedia décrit le Laos: http://fr.wikipedia.org/wiki/Laos

Publié dans Avant le voyage | 5 commentaires

À propos…

Ce blog relate le voyage de Marie et Benoît au Laos, durant les vacances de Pâques 2011. Le voyage se termine par un court passage à Angkor et une autre étape à Hong-Kong.

2 commentaires

Les vols, c’est fait!

Départ le 9 avril, dans le courant de la journée, avec Air France, de Bruxelles-Midi jusque Bangkok (Thaïlande). Nous y faisons halte pendant la journée pour reprendre un vol vers Vientiane (Laos) dès le soir. Arrivée (prévue) à destination vers 21:00. De là, nous visiterons le nord du Laos: Vientiane, Vang Vien et Luang Prabang. Départ de Vientiane, avec LaoAirlines, vers Siem Reap (Cambodge), le 19 avril au matin. Visite d’Angkor les 19 et 20 avril. Départ le 21, vers Hong Kong, avec Air Asia, via Kuala Lumpur (Malaisie). Retour de Hong Kong, avec Air France, vers Bruxelles-Midi 😉 le 24 avril.

Publié dans Avant le voyage | 3 commentaires

Nous sommes bien arrivés à Vientiane…

Bonjour @ tou(te)s 🙂

Nous déclarons donc le blog de Ben et Marie au Laos (entre autres) ouvert !

Nous sommes donc arrivés ce dimanche soir, tard (22:30 heure locale ; 16:30 à Bxl), à notre hôtel à Vientiane (prononcer Vieng-tchiane), après un peu plus de 24 heures de voyage (taxi, train, avions, attentes, sieste, …). Rien de particulier à signaler mis à part un retard d’une heure sur l’heure de décollage prévue à CDG*. Vol agréable si ce n’est quelques turbulences qui ont troublé notre sommeil…

Nous avons pris quelques heures de repos (et une douche) dans l’airport hotel à Bangkok ; une expérience positive par rapport à la perspective d’attendre près de 8 heures dans les halls d’aérogare.

A l’aéroport, nous avons été accueillis par Christophe, qui nous attendait, comme prévu; il commençait à s’inquiéter car sur ce vol-là aussi, nous avons pris quelque retard. Il sera notre chauffeur pour les 8 jours à venir et cela s’annonce bien 😉

Là, on sirote une BeerLao et un petit thé… sur la terrasse 🙂

*Le rapport de sureté du commissariat n’avait pas été remis au commandant de bord et sans le rapport de cette vérification, il lui était impossible de décoller; les initiés comprendront…

Publié dans Vientiane | 3 commentaires

Visite de Vientiane et alentours

Premier jour de visite au Laos, ce lundi 11 avril. Christophe vient nous chercher à 08:30; nous envisageons avec lui l’un ou l’autre changement de programme pour la suite, sans concrétiser toutefois puisque l’hôtel de Luang Prabang est déjà réservé (c’est la fête de Nouvel An ou fête de l’eau, après-demain; il va y voir du monde).

Nous commençons notre journée par la visite de Ho Phra Kheo, un ancien temple royal reconstruit après de multiples destructions, comme beaucoup d’édifices par ici, d’ailleurs.

Ho Phra Kheo

Ho Phra Kheo

Bouddha dans la position de "demande de la pluie" (typiquement lao)

Bouddha dans la position de "demande de la pluie" (typiquement lao)

Nous traversons ensuite la rue (à pieds, si, si!) pour visiter Wat Sisaket, le temple voisin. A l’intérieur, une espèce de cloître qui ceint un temple central: le sim. A l’abri du cloître, des rangées de bouddhas fabriqués dans toutes les matières et, derrière eux, des petites niches qui en contiennent chacune deux (de bouddhas). Il y a donc des milliers de bouddhas dans ce temple… Il a traversé les époques et été épargné par les Siamois… car il est de style siamois 😉

Bouddha qui joue à cache-cache entre les colonnes de Wat Sisaket

Bouddha qui joue à cache-cache entre les colonnes de Wat Sisaket

Bouddha et son "troisième oeil"

Bouddha et son "troisième oeil"

Galerie des Bouddhas à Wat Sisaket

Galerie des Bouddhas à Wat Sisaket

Niches de(ux) Bouddhas

Niches de(ux) Bouddhas

Je préfère avoir la tête à l'ombre quand j'ai bu mes deux Beerlao

Je préfère avoir la tête à l'ombre quand j'ai bu mes deux Beerlao

On a bien aimé ce temple… d’autant plus,qu’à chacune de nos visites, nous sommes seuls ou presque… et qu’un car (au moins) de touristes débarque quand nous en sortons 😉 On a l’impression que notre chauffeur choisit les heures…

Nous poursuivons notre découverte par le Pha That Luang, ce qui signifie (en gros) « Stupa sacré et mondialement connu« . A nouveau, l’édifice original a été détruit puis reconstruit maladroitement par les français au début du XXème mais il quand même LE symbole du Laos puisqu’il figure de manière stylisée sur tous les emblèmes nationaux ou presque (pas sur le drapeau). Le monument est flanqué d’une statue du roi Sethathirat.

Le roi Sethathirat... enfin, du moins, sa statue

Le roi Sethathirat... enfin, du moins, sa statue

Pha That Luang

Pha That Luang

Pha That Luang dissimulé derrière son épaisse enceinte, censée le protéger contre les envahisseurs

Pha That Luang dissimulé derrière son épaisse enceinte, censée le protéger contre les envahisseurs

Devant le site, comme partout en ville, des bancs sponsorisés

Devant le site, comme partout en ville, des bancs sponsorisés

Construite avec du ciment destiné, à l’origine, à construire un aéroport, voici la porte de la victoire, dessinée sur le modèle de l’Arc de triomphe parisien

 

Patuxai

Patuxai

Bonzes au pied de Patuxai

Bonzes au pied de Patuxai

Vientiane vue d'en haut

Vientiane vue d'en haut

Pas encore de gratte-ciel... mais on pariequ'il ne faudra pas dix ans!

Pas encore de gratte-ciel... mais on parie qu'il ne faudra pas dix ans!

Il était ensuite temps de prendre notre repas de midi… simple mais efficace: soupe de nouilles au bœuf ou au porc; Christophe nous apprend comment l’accommoder avec les différents « accessoires » fournis avec le bol de bouillon 😉

Resto du midi

Resto du midi

Pho et derrière, Christophe

Pho et derrière, Christophe

Nous nous sommes ensuite dirigés vers un magasin de cotonnades dans lequel Marie espérait (secrètement) trouver des tissus. Nous en sommes sortis presque bredouilles. Juste après, nous avons visité le marché du matin, qui a du être un vrai marché un jour mais qui est devenu un centre commercial un peu rock ‘n brol…

Puis, nous avons repris la route pour parcourir les 25 km qui nous séparaient du Bouddha park ou Xieng Khuan, sorte de « parc d’attraction » imaginé par un « original » qui voulait réconcilier / faire la synthèse entre le bouddhisme et l’hindouisme. C’est la raison pour laquelle, il a créé, dans les années 50, ce parc de statues en béton représentant des bouddhas et des divinités hindoues vivant ensemble… Nous, on a vraiment bien aimé!

Bouddha Park

Bouddha Park

Combien j'ai de bras?

Combien j'ai de bras?

En arrière-plan, un Bouddha couché d'une vingtaine de mètres de long

En arrière-plan, un Bouddha couché d'une vingtaine de mètres de long

Nous rentrons ensuite vers la ville, c’est l’occasion de vous montrer à quoi ressemble la route, vu depuis notre siège:

Cohabitation harmonieuse et calme (très peu de klaxon)

Cohabitation harmonieuse et calme (très peu de klaxon)

On fait deux dernières haltes avant de rentrer à l’hôtel: une petite promenade le long du Mékong et un marché généraliste (on y trouve vraiment de tout)

Promenade le long du Mékong

Promenade le long du Mékong

La digue

La digue

Au marché de ..., puis-je acheter des oranges? Oui!

Au marché de ..., puis-je acheter des oranges? Oui!

Allée centrale du marché

Allée centrale du marché

Petites allées latérales et bric-à-brac

Petites allées latérales et bric-à-brac

Rayon boucherie...

Rayon boucherie...

En rentrant, Christophe nous fait l’honneur de nous montrer sa maison et nous indique un resto ou nous pourrions manger le soir. Nous avons suivi son conseil et ne l’avons franchement pas regretté: buffet à volonté de viandes et autres légumes multiples et variés à préparer au centre de notre table dans un appareil faisant office, à la fois de barbecue et de fondue chinoise… Un délice! Comment n’a-t-on pas encore importé le concept en Belgique?

Repas lao

Repas lao

En bref, une excellente journée, bien remplie (mais pas trop), avec des visites comme on les aime, de la souplesse de la part de notre chauffeur, des belles découvertes architecturales et culinaires.

Et demain, ça recommence… Que demander de plus?

Publié dans Vientiane | Un commentaire

Vang Vieng

Pas énormément de neuf aujourd’hui; on a beaucoup roulé ce matin. On a quand même eu l’occasion de se dégourdir les jambes (« Vous voyez le pont? Je vous dépose et je vous reprends à l’autre bout! OK? » et nous, on fait ça :D) et de voir un village traversé par la route qui ne vend exclusivement (ou presque) que du poisson.

Vue d'un pont depuis le pont

Vue d'un pont depuis le pont

Poisson séché, fumé, en saumure...

Poisson séché, fumé, en saumure...

"Presque", qu'on a dit ;-)

"Presque", qu'on a dit 😉

Comment ça il est pas frais mon poisson? (pour Marc)

Comment ça il est pas frais mon poisson? (pour Marc)

Nous sommes arrivés à Vang Vieng vers 13h. Le temps de manger à l’aise, nous n’avions plus envie de bouger mais plutôt de paresser à la piscine de l’hôtel. D’autant plus que Vang Vieng n’est pas du tout comme on imaginait le Laos: ce serait plutôt Koh Samui (île dans le sud de la Thaïlande fréquentée par les fêtards). Et , de fait, plein de touristes occidentaux, bronzés, jeunes, fêtards qui n’attendent qu’une chose: le soir pour boire, danser, chanter au karaoké et tomber mort saoul… enfin, il parait! Là, il est 18h; on vous confirmera demain. Mais on en a déjà vu et surtout entendu beaucoup… Le long de la rivière (qu’il semble de bon aloi de descendre en kayak, en bouée ou en pirogue), il y a plein de « bars » (en fait, des cabanes) avec des sonos tonitruantes. Nous avons pris notre repas du midi dans un resto « organic » (bio in french); notre plaisir et celui des autres convives a été fortement contrarié par le bruit des deux « bars » situés sur l’autre rive; il paraît qu’il y a deux ans encore, c’y était le paradis.

Cet "organic" resto est le seul qu'on connaisse à vendre des feuilles de mûriers sous forme de tempura... avec du miel (Marc, encore pour toi)

Cet "organic" resto est le seul qu'on connaisse à vendre des feuilles de mûriers sous forme de tempura... avec du miel (Marc, encore pour toi)

Un des deux "bars" en face du resto :-(

Un des deux "bars" en face du resto 🙁

La vue... de l'autre côté

La vue... de l'autre côté

 

 

Le petit pont... de bois

Le petit pont... de bois

Sinon, la particularité du lieu est son paysage karstique qui ne peut pas nous empêcher de penser à la baie d’Ha Long ou à Guilin (voir nos précédents blogs). Il est aussi traversé de grottes aux contours magnifiques et changeants et il est aussi possible de faire de l’escalade (par une chaleur pareille, vous êtes dingues ou quoi?). En fin de soirée, vous pouvez aussi y faire le… non, de la montgolfière et survoler la rivière en admirant le coucher du soleil.

Vue depuis la terrasse de l'hôtel

Vue depuis la terrasse de l'hôtel

...

...

Bref, tout ce qu’on aime… Pourquoi être venus ici nous demanderez-vous? C’est sur le chemin de l’énigmatique Plaine des Jarres, à Phonsavanh… et il nous reste encore 7 à 8 heures de route, demain :-/

Sur ce, on vous laisse; on va aller quérir notre pitance et peut-être aller se vautrer dans un TV-bar (paillasses « confortables » toutes tournées vers un écran de télé) avant d’aller nous bourrer la gu… et se faire plein de  nouveaux copains. Non, c’est pour rire 😉

Publié dans VangVieng | Marqué avec | 3 commentaires

Vers Phonsavanh, sa Plaine des Jarres

Ce mercredi, nous prenons la route vers Phonsavanh. Sept à huit heures de trajet sont prévues et nous ne sommes pas certains de trouver un hôtel avec une connexion internet à notre arrivée. Il se peut donc que le récit s’interrompe pendant cette durée 😉

Publié dans Phonsavanh | Un commentaire

Trajet vers Ponsavanh

Quelques photos prises sur le trajet…

Publié dans Etapes de liaison | 2 commentaires

Xieng Khouang, la région de Ponsavanh

Ce matin, ciel brumeux… hum!

Brume matinale

Brume matinale

Cela n’empêchera pas les laos d’aller rendre hommage au temple et demander santé, argent et félicité en retour au Bouddha. Toute la ville se rue donc dans les temples afin d’y faire des offrandes (nourriture et argent, entre autres) aux moines.

Arrivée au temple pour le premier jour du Nouvel an

Arrivée au temple pour le premier jour du Nouvel an

Les dons de nourriture, de boissons et de billets de banque, c'est par là...

Les dons de nourriture, de boissons et de billets de banque, c'est par là...

Le jeté de piécettes dans les urnes, c'est par ici...

Le jeté de piécettes dans les urnes, c'est par ici...

On a accordé beaucoup d'importance à notre tenue, particulièrement aujourd'hui...

On a accordé beaucoup d'importance à notre tenue, particulièrement aujourd'hui...

J'aime bien cette fille qui accoudée à la mobylette; ne serait-elle pas un peu trop agée pour moi?

J'aime bien cette fille qui est accoudée à la mobylette; ne serait-elle pas un peu trop âgée pour moi?

Une petite photo souvenir devant le temple; Bonne année 2554!

Une petite photo souvenir devant le temple; Bonne année 2554!

Les bonzes ont fort à faire aujourd'hui; ils courent dans tous les sens...

Les bonzes ont fort à faire aujourd'hui; ils courent dans tous les sens...

Cette photo a été prise par Marie; je ne comprends pas ce qu'elle lui trouve =8-D

Cette photo a été prise par Marie; je ne comprends pas ce qu'elle lui trouve =8-D

Après la visite au temple, nous avons donc pris la direction du premier site des plaines des jarres. Quelques photos des jarres seulement car il est assez difficile de rendre des jarres « sexy ». Une des habitudes ici, pour les laos, est de se faire tirer le portrait par un photographe et d’imprimer immédiatement la photo, puis de la mettre sous cadre pour pouvoir l’accrocher ou le poser en rentrant. Les photographes ont installé leur imprimante dans des petites boites en bois sur le site ; on en a vu d’autres qui la portaient en bandoulière. Astucieux !

L'énigmatique (et fantômatique) plaine des jarres

L'énigmatique (et fantômatique) plaine des jarres

 

 

Site 1 des Plaines des Jarres

Site 1 des Plaines des Jarres

Votre photo imprimée et encadrée en 5 minutes... allez, 15!

Votre photo imprimée et encadrée en 5 minutes... allez, 15!

Mmmmmmmmh! Sexy...

Mmmmmmmmh! Sexy...

Sur le site n°1, une grotte qui a probablement servi de refuge durant la guerre

Sur le site n°1, une grotte qui a probablement servi de refuge durant la guerre

Nous demandons à Christophe de nous conduire en suite vers un autre site, dont le paysage aux alentours vaut, parait-il, la peine. Sur le chemin (car il ne s’agit maintenant plus de route), nous avons l’occasion de prendre l’un ou l’autre cliché…

Un temple de campagne

Un temple de campagne

Surprise en train de se coiffer

Surprise en train de se coiffer

La route pour se rendre au site n°2 des plaines des jarres

La route pour se rendre au site n°2 des plaines des jarres

Normalement, on roule à droite mais là... c'est plutôt du slalom entre les trous et les ornières

Normalement, on roule à droite mais là... c'est plutôt du slalom entre les trous et les ornières

Site n°2 des plaines des jarres. Le paysage doit effectivement être très beau quand les rizières sont sous eau :-/

Site n°2 des plaines des jarres. Le paysage doit effectivement être très beau quand les rizières sont sous eau :-/

Qu'est-ce que je disais à la photo précédente, hein?

Qu'est-ce que je disais à la photo précédente, hein?

Vous vous demandez sûrement à quoi servent toutes ces jarres, probablement deux fois millénaires, éparpillées ainsi dans le paysage. Non? Passez alors au paragraphe suivant… Oui? Nous aussi! Plusieurs hypothèses circulent: jarres à vin ou alcool (mais pourquoi à ces endroits?), sépultures (pas le moindre ossement retrouvé), cachette au trésor (quelques menus objets retrouvé dans l’une d’elle qui avait encore un couvercle). Bref, c’est un peu leur Carnac (n’est-ce pas Jean-Claude?)

Nous nous dirigeons ensuite vers un village dont la spécialité est la confection de cuillères en alu et autre métaux récupérés des douilles et munitions laissées dans les champs par la guerre qui a eu lieu de ‘64 à ’73.

Le matériau de base (14000 kips le kilo; 20 cuillères à env. 2000 kips/pièce)

Le matériau de base (14000 kips le kilo > 20 cuillères à env. 2000 kips/pièce)

Le four (et Christophe à l'avant-plan)

Le four (et Christophe à l'avant-plan)

D'autres touristes, par notre présence alertés, entamèrent la discute avec Maître Christophe

D'autres touristes, par notre présence alertés, entamèrent la discute avec Maître Christophe

Les moules

Les moules

Il était ensuite (grand) temps de prendre notre repas, dans un très agréable petit resto au bord d’un petit lac. En le quittant, nous sommes allés dans un autre temple pour y assister à l’ondoiement du Bouddha ; les fidèles viennent « doucher » Bouddha pour s’attirer ses bonnes grâces et lui demander d’exaucer quelque vœu.

Excellent, leur poulet au chili ;)

Excellent, leur poulet au chili 😉

Un petit marché? Allez, oué... un petit marché!

Un petit marché? Allez, oué... un petit marché!

D'abord la révérence

D'abord la révérence

puis l'ondoiement

puis l'ondoiement

La tête de la gouttière qui a du servir, plus tôt dans l'après midi, à laver les bouddhas

La tête de la gouttière qui a du servir, plus tôt dans l'après midi, à laver les bouddhas

Peu de monde dans ce temple mais les moines sont là et veillent à ce que tout se passe ben

Peu de monde dans ce temple mais les moines sont là et veillent à ce que tout se passe ben

Hapinouwyiii

Hapinouwyiii

Sur le chemin du retour vers l’hôtel, des jeunes gens se tiennent sur le bord de la route et aspergent parfois copieusement tous ceux qui peuvent être mouillés (piétons, cyclistes, motards, etc.) ; on se demande comment il n’y a pas plus d’accidents. De plus, depuis ce midi, la Beerlao coule à flots et on voit que certains n’ont plus les idées claires 😉 Il va sans dire que nous avons évidemment eu droit à nos petites douches aussi 🙂

 

Publié dans Phonsavanh | 2 commentaires